• Hoplitéa, la lionne de Sparte !

     

    Hoplitéa, la lionne de Sparte !


    Auteur: Laurent Arthaud

    Illustrateur: Marti

    Editeur: Aelements comics

     Hoplitéa, la lionne de Sparte !

     

     

     

    Voilà, ça y est, je fais enfin ma première critique BD!

     

    Et pour faire mon intéressant, je commence avec un comic, oui, mais un comic français !

     

    Edité chez Aelements comics, Hoplitéa est donc une série mettant en scène une héroïne éponyme, digne descendante des divinités antiques, et ce dans une cité européenne contemporaine mais imaginaire, Europolis, capitale bâtie sur les vestiges de Bruxelles.

     

    Le background :

     

    Hoplitéa, la lionne de Sparte !

    Hoplitéa est un mythe, ou plus exactement la descendante des antiques dieux grecs disparus. Elle est le fruit de l’alliance d’Arès et d’Athéna, dieux reconnus pour être liés à la guerre et aux batailles. C’est dire si l’antique dame a du répondant !

     

    Sur Terre, Hoplitéa a renoncé à son immortalité afin de donner à son amour humain et mortel, l’enfant qu’ils désiraient tous deux. Pour autant, elle n’a pas renoncé à ses capacités, ni à ses devoirs, en intégrant une équipe de super-héros européenne, la Justice Force.

     

    Hoplitéa, la lionne de Sparte !

    C’est donc sur ces bases que débutent les aventures de la lionne de Sparte.

     

    Le scénario :

     

    Dès le premier numéro, l’action est au rendez-vous et avec elle, son lot de jalons posés pour la suite de la série. Si le premier épisode ressemble surtout à une mise en bouche, force est de constater qu’il réussit plutôt bien son travail. Le lecteur, à la fin de celui-ci, se pose moult questions et attend avec impatience la suite. L’action n’est d’ailleurs pas le principal atout d’Hoplitéa. Au contraire des comics américains de type « Image comics », où tout est basé sur l’action et la spectacularité de l’histoire, Laurent Arthaud joue la carte de l’émotion et des choix Cornéliens. Et, sans spoiler les épisodes 2 et 3, on se rend rapidement compte qu’il est prêt à tout ou presque pour surprendre le lecteur !

     

    Hoplitéa, la lionne de Sparte !

    Le quatrième, et dernier, numéro de l’arc n’étant d’ailleurs toujours pas sorti à l’heure actuelle, il est même légitime de se demander jusqu’où ira son scénariste pour clore cette première saga … Suspense…

     

    Nombreux sont en tout cas les personnages découverts durant les 3 premiers épisodes et ce qui est sûr, c’est que Laurent Arthaud sait déjà parfaitement où il souhaite conduire ses lecteurs et donc ses héros. Je dis ses héros, car non content d’écrire les histoires d’Hoplitéa, il rédige aussi des séries parallèles à celle-ci se déroulant dans la même ville d’Europolis : Roncevaux, Superbug et Goldenstars que l’on croise d’ailleurs dans Hoplitéa.

    Hoplitéa, la lionne de Sparte !

     

    Hoplitéa, la lionne de Sparte !Et c’est finalement peut-être un reproche que l’on pourrait lui faire. En effet, si de l’industrie américaine il n’a pas retenu le côté 100% action, il a par contre parfaitement intégré le principe du cross-over et des séries parallèles ! La lecture de Comixheroes, qui regroupe les 3 séries précédemment citées est un plus indéniable afin de saisir au mieux les tenants et aboutissants d’Hoplitéa. Et cet état de fait couplé au prix des comics de chez Aelement (4€60 un épisode d’Hoplitéa et 7€50 le numéro de Comixheroes) fait de ces comics un objet luxueux que toutes les bourses ne pourront s’offrir ! Bien-sûr, les bonus sont là, les esquisses, les mots de l’auteur, la page libre pour les dédicaces… Mais il est vrai que l’investissement est tout de même conséquent pour bénéficier de l’intégralité de cette aventure.

     Il reste que c'est en lisant toutes ces aventures que l'on comprend que c'est un univers complet qui a été pensé par son auteur et pas simplement un ou deux héros sans contextes. Bienvenue dans l'univers de comixheroes!

    Hoplitéa, la lionne de Sparte !

     

    Mais bon, il fallait bien que je trouve une critique à faire sur la série (on se rabat souvent sur les problème de fric), car niveau scénar, vous l’aurez compris, c’est bien ficelé ! Héros, ennemis, trame, tout est en place et on se plait déjà à imaginer la suite des aventures de la lionne de Sparte et de ses alliés. On regrette d’ailleurs le rythme de parution un peu lent… Mais Aelement comics reste une jeune maison d’édition indépendante et nul doute qu’ils font ce qu’ils peuvent pour satisfaire leurs lecteurs dans la limite de leurs possibilités.

     

    Heureusement pour nous, la vente dématérialisée arrive et les tarifs deviennent alors plus que raisonnables ! Si je ne me trompe on trouve des épisodes d'Hoplitéa sur bdbuzz. Un bon moyen pour chacun de découvrir cette série si vous ne voulez pas trop investir sans avoir testé !

     

     

     

    Les dessins :

     

    Si je devais résumer en une phrase le travail de Marti sur Hoplitéa, je dirai ceci : j’adore ses crayonnés !

     

    Hoplitéa, la lionne de Sparte !

    Cette courte phrase constitue autant un point fort qu’une critique. Je vous avoue d’ailleurs qu’à la lecture du premier épisode mon avis n’était pas super élogieux… Je trouvais le dessin simple, agréable il est vrai, mais sans relief, à la limite du simpliste parfois…

     

    Mais heureusement pour moi, Aelement, dans ses comics, et le blog Comixheroes ont la bonne idée de mettre sous nos yeux nombres d’essais et autres traits de crayons des dessinateurs de l’éditeur. Et là, je dois dire que j’ai été agréablement surpris ! Il me restait à comprendre pourquoi j’accrochais moins au produit fini…

     

    Hoplitéa, la lionne de Sparte !

    Quelques discussions entre amis et la lecture de deux autres épisodes me donnèrent rapidement la réponse. La couleur et l’encrage du premier épisode me laissaient de marbre… pour ne pas dire qu’ils venaient gâcher mon plaisir.

     

    Au-delà du fait que le travail sur une bande-dessinée est fondamentalement différent (et avec un rendu généralement moins évolué) d’une esquisse ou d’un dessin unique, les couleurs et fonds du premier numéro sont bien trop unis et limités pour savoir mettre en valeur le trait de crayon originel de Marti. On peut aussi ajouter pour sa défense (terme qui est purement rhétorique) qu’il faut un certain temps à un illustrateur pour s’approprier totalement des personnages qui ne sont pas les siens.

     

    Preuve en est, les numéros suivants montrent une véritable progression dans le dessin, mais aussi et surtout en terme de couleurs et d'encrage et donc de rendu global ! Dès le numéro 2 et encore plus avec le 3ème opus, tout cela prend enfin vie et donnent une réelle profondeur aux images !

     

    Et je dois le reconnaître, avec l’épisode 3, j’ai enfin pris un grand plaisir à regarder les aventures de la lionne de Sparte ! Comme quoi, il ne faut pas toujours se fier à sa première impression !

     

    Hoplitéa, la lionne de Sparte !

    Je ne doute d’ailleurs pas que le travail progresse encore et je crois vraiment que d’ici quelques épisodes, Marti dévoilera enfin tout son talent sur la série.

     

     

     

    Conclusion :

     

    Hoplitéa est une série comics dont on peut être fier dans l’hexagone. Le scénario est maîtrisé et mûrement réfléchi, la construction narrative est agréable et prend ses marques au fur et à mesure de la collaboration entre les deux artistes et l’illustration ne cesse de progresser.

     

     Pour autant on ne peut encore crier que les productions françaises valent leur pendants US, mais les américains ont, dans ce domaine, près de 3 générations d’avance. Alors compte tenu de cet écart, on peut considérer qu’une série débutante, comme l’est Hoplitéa, dans le monde naissant (même s’il est vrai qu’il y a eu quelques tentatives il y a 20 ou 30 ans) des comics made in France, est définitivement une série à suivre !

     

     

     

     

     

     

     

    « Fan-fic sur fond de What if pour les X-men!La semaine compliquée de M. Fury... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :