• A vs X, une fausse bonne idée peut-elle être une fausse mauvaise série?

    Bon alors voilà, pour ceux qui ne lisent que des comics en VF et qui ne souhaitent pas savoir ce qui est à venir chez Marvel, allez-vous-en !

     

     

     

    Pour les autres, qui souhaitent en savoir un peu plus sur l’univers marvel actuel et sur mon avis là-dessus, vous pouvez rester et ouvrir vos yeux ébahis. Encore que je ne ferai pas de spoils pour éviter les déceptions.

     

     

     

     

     

     

     

    Pour commencer, petit topo (non exhaustif) sur le monde Marvel en 2012.

     

    Depuis quelques temps, les mutants, censés être l’avenir de l’humanité, sont en voie d’extinction. En effet, la sorcière rouge, Wanda Maximoff, fille de Magnéto, les a fait disparaître d’une simple phrase : « no more mutants ! ». Ses pouvoirs magiques quasi-cosmiques ont fait le reste…

     

     

     

     

     

     

     

     

    Désormais, ils ne sont donc plus qu’une poignée, 200 à tout casser, dont la majeure partie des X-men, évidemment, et ils attendent le messie, en la personne d’Hope, jeune mutante adolescente, élevée et entraînée par Cable dans une autre réalité et préparée à être celle qui créera un monde nouveau. Elle doit accueillir le Phénix, entité cosmique de mort et de renaissance, qui a déjà causé pas mal de dégâts sur Terre et parmi les élèves de Charles Xavier.

     

     

     

    Réfugiés sur Utopia, îlot au large de San-Francisco, les X-men dirigés par Scott Summers (Cyclope) et Emma Frost (sa compagne, ex reine blanche) rêvent d’un monde meilleur pour les mutants et entraînent encore et toujours une Hope qui ne supporte plus cette vie cloitrée.

     

     

     

     

     

     

     

    C’est donc sur ces bases que débute notre histoire.

     

    Marvel n’a pas manqué de nous faire des teasers et des commentaires avant le début de publication, nous laissant présager du pire comme du meilleur. « Le monde Marvel ne sera plus jamais le même, etc… » Comme à chaque nouvel évènement quoi… (civil war, fear itself…). Nous étions en droit de nous demander ce qui allait nous tomber dessus, les arcs de baston généralisée n’étant que rarement des chefs d’œuvre des comics.

     

    Je ne vous ferai pas un résumé des 10 premiers épisodes (les deux derniers n’étant pas encore sortis), mais je peux vous proposer une petite réflexion personnelle.

     

    Tout d’abord, je dois vous dire que j’ai lu et entendu tout et son contraire sur cette série, les critiques allant des éloges aux descentes en flammes, sans avoir jamais de juste milieu. Et vous savez combien j’aime l’équilibre des choses.

     

    Donc pour démarrer, le titre a fait peur… « Les vengeurs contre les X-men », une grosse baston et rien derrière. Cela ressemblait à une fausse bonne idée de Marvel pour rebooster ses ventes et relancer (encore) son univers avec un nouveau départ à la clé … Pourtant, au moment  des premiers épisodes, chacun a pu constater que l’idée n’était pas si mauvaise et que l’histoire tenait le cap…

     

     

    Toutefois, plus on avance dans les numéros, plus on constate que le titre dérape régulièrement et part dans des délires ponctuellement ridicules… (Je vous jure, il y a des scènes à pisser de rire ! enfin façon de parler). De plus, contrairement à ce que nous étions habitués de la part de Michael Bendis (un des scénariste engagé sur le projet), trop souvent la narration se fait lourde et très explicite, là où nous l’aurions souhaitée fine et plus  subjective.

     

     

    Bref, après une forte crainte balayée d’espoir sur les premiers épisodes, beaucoup ont finalement pris le parti de conclure sur la médiocrité de l’évènement…Sans même attendre sa conclusion.

     

    Vous vous en doutez, je ne serai pas de ceux-là. Et même si le titre me déçoit (pour les éléments que j’ai cités plus haut) je le lis dans l’ensemble avec plaisir, un plaisir entaché de quelques « non ! Ils n’ont pas fait ça ! » ou « mais pourquoi il lui fait dire ça ! » Il est vrai, mais avec plaisir quand même ! Et j’attends avec une impatience non feinte les deux derniers numéros de l’arc « AvsX ».

     

    Pour conclure, je dirai que cette saga est décevante, oui, mais moins que ce que l’on aurait pu craindre et qu’au final, la trame narrative est plutôt intéressante, juste un peu trop évidente et explicite à mon gout, un travers assez rare dans les histoires qui concernent les X-men (je ne m’avancerai pas sur les Vengeurs, n’étant pas un amateur de l’équipe).

     

    Ce n’est pas l’histoire de la décennie chez Marvel, encore moins pour les X-men et c’est en cela que c’est gênant et triste, car l’issue de ce travail en 12 épisodes modifiera en profondeur le monde Marvel.

     

    Et nous, fans des héros de la maison aux idées, aurions aimé un travail plus abouti et réfléchi plutôt que cette saga qui gardera un air de « récit bouclé à la hâte » pour ne pas se retrouver dépassé par DC et son propre nouveau départ appelé « new 52 ».

     

    Au final, AvsX n’est pas grandiose (j’attends d’en connaître la fin pour un jugement plus complet) parce qu’il est bourré de petits défauts de narration qui agacent. Mais l’idée est plutôt bonne, il manque juste la réflexion qui va avec…

     

    « The amazing spiderman, un vrai reboot …Nouveau compte-rendu de rêve de dragon... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :